Si les Incels accusent les femmes d'être responsables de leurs misères sexuelle selon Philippe Brenot (Les Médecins de l’amour, Zulma), sexologue, psychiatre.
La misère sexuelle touche les couples autant les hommes que les femmes puisqu'un tiers seulement connaissent des relations mutuellement satisfaisantes ; un autre tiers a un partenaire frustré et le vit mal ; et le dernier n’a jamais – ou presque – de relations sexuelles. "